Du Nord au Sud, de l’océan Atlantique à la mer Méditerranée, des Pyrénées aux Alpes du Sud, de la montagne à la plaine, du maquis à la forêt de pins : la France regorge d’espaces naturistes où oser la tenue d’Adam en toute liberté. Ainsi, si vous rêvez de vagues, de plages au sable fin, de cigales et de lavande, d’eaux turquoise et de fonds limpides, de rivières nonchalantes ou de falaises escarpées, Nateuropa vous propose un petit tour d’horizon des vacances naturistes en France….et ailleurs!

Le naturisme en chiffres

Ce n’est plus un secret, la France attire les naturistes. C’est même la première destination à l’échelle mondiale, accueillant quelque deux millions d’aficionados étrangers, donc de nombreux Allemands, Hollandais, Britanniques ou Belges qui viennent goûter aux plaisirs des vacances dans le plus simple appareil.

Yves Leclerc, vice-président de la Fédération française du naturisme (FFN) explique que cette clientèle est souvent « attirée par les deux façades maritimes de la France et ses 155 centres de vacances naturistes, son hôtellerie de plein air où on est bien loin du camping de papa, avec de plus en plus d’hébergements 4 et 5 étoiles ». En effet, la France compte 3,5 millions de pratiquants réguliers, dont 1,5 million de Français et 2 millions d’étrangers. Pour les accueillir, quelque 450 espaces dédiés au naturisme ont été aménagés, dont 155 clubs naturistes, 35 gîtes ou chambres d’hôtes ou 24 piscines, mais aussi 20.000 emplacements en hôtellerie de plein air et 60.000 lits disponibles représentant, selon la FFN, huit millions de nuitées.

Les vacances naturistes en France

Pour passer de bonnes vacances naturistes en France, les deux régions principales restent l’Aquitaine et le Languedoc-Roussillon, bien que l’on puisse trouver des sites naturistes dans tous les coins de l’Hexagone.

Coté hébergement, le camping naturiste, la croisière naturiste, les espaces ou hôtels mixtes (espace naturiste cohabitant avec espace «textile») et les 155 clubs et centres de vacances naturistes sont des lieux où il n’y a aucune contrainte à évoluer sans vêtements, en toute liberté. Ces endroits identifiés comme naturistes permettent de vous adonner à la nudité tant pour bronzer, que pour faire les courses, aller à la piscine, au sauna ou faire vos activités quotidiennes.

Coté activités, vous aurez l’embarras du choix entre la plongée nue, les séances bien-être au sauna, puis les spas et autres établissements de thalassothérapie qui ont le vent en poupe. Certaines piscines municipales proposent des séances de baignade naturiste toute l’année.  En ce qui concerne la plage, plusieurs villages de vacances se sont établis au bord de la mer, et offrent aux vacanciers des accès directs à la plage naturiste. C’est le cas d’Arnaoutchot et du CHM, ainsi que du Centre Oltra, au Cap d’Agde (Hérault).

Cependant, d’autres activités sont possibles pour les adeptes de la campagne ou de la montagne qui souhaitent aussi vivre des vacances naturistes à leur façon. La randonnue, qui consiste à se promener dans la forêt, dans la montagne ou à la campagne  avec pour seul accoutrement une paire de baskets, est une activité trendy qui fait son petit bonhomme de chemin dans l’Hexagone. Idem pour les balades à skis ou à raquettes dans le plus simple appareil. Parmi les destinations naturistes de montagne, on peut citer le camping naturiste de La petite Brenne qui se trouve au cœur du parc régional de la Brenne où des forêts, des prairies bordées de haies, de mûres et de fougères cohabitent tout près de la rivière et des étangs. Egalement, si vous souhaitez privilégier la montagne, vous pourrez vous rendre dans les Alpes, près du Lac Léman, au Club du soleil Alpes Léman en Haute-Savoie où profiter de la montagne de moyenne altitude et des rives du fameux lac dans un cadre familial et tranquille.

Les pays où il fait bon se déshabiller

Si la France reste la première destination naturiste, elle doit cependant faire face à la concurrence représentée par l’Espagne ou la Croatie, qui, conscients de l’impact de cette filière sur le tourisme vacancier, offrent également de nombreuses possibilités aux naturistes.

Les Allemands sont de grands adeptes du naturisme. La nudité y est autorisée dans les lieux s’y prêtant comme dans la nature ou pour les activités de baignade ou de détente. En clair, vous pouvez vous promener nu dans les prés et les bois, vous bronzer nu dans un jardin public, vous baigner nu à la piscine, et si vous portez un maillot au sauna, on vous demandera de l’enlever. Egalement, dans les pays scandinaves et notamment en Finlande, la nudité est parfaitement légale en tous lieux et circonstances.

Bien que les Anglais ne soient pas de grands adeptes du naturisme, la nudité trace son chemin et ne s’apparente plus à un délit d’exhibition sexuelle depuis 2002. En Grèce, le naturisme est très pratiqué dans les îles, mais beaucoup moins ailleurs.

Aux Pays-Bas, la moitié des plages est naturiste, ce qui reflète la même législation favorable qu’en Hongrie, République tchèque, Slovaquie, Roumanie ou Bulgarie. La Croatie, de son coté, est un grand rival pour la France car elle accueille un million de touristes naturistes, même si la législation reste floue.

Finalement, en Espagne, la nudité est autorisée car aucun article législatif ne la réprime. De ce fait, l’Espagne accueille de plus en plus de personnes sur les côtes espagnoles, où cette pratique est traditionnellement très ancrée. L’Espagne possède près de 500 plages où la pratique du naturisme est habituelle. Citons Vera à Ameria, Costa Natura à Estepone  ou encore Charco del Palo à Lanzarote, ou Maspalomas, en Grande Canarie. En outre, plus de 40 centres privés de grande qualité (hôtels, campings, complexes de bungalows et lotissements) vous offrent la possibilité de vous loger et de réaliser différentes activités dans le plus simple appareil.

Vous l’aurez compris, la philosophie naturiste attire de plus en plus d’adeptes, mais aussi de curieux, pour le plus grand bonheur des professionnels du tourisme.