Le naturisme est une philosophie de vie faisant appel à la pratique collective du nudisme particulier, comme véhicule d’un retour à l’état naturel premier. Mais quelle différence entre le naturisme et le nudisme ? Comment est apparue cette pratique, et quand ? Nous menons l’enquête !

Les pionniers du vivre-nu

Vers la fin du 19e siècle, un mouvement prônant des idées très proches du naturisme contemporain est apparu en Allemagne, à une époque où sexe et nudité font office de tabous par excellence. La naissance du mouvement naturiste se développe comme une réaction à l’industrialisation et à l’urbanisation progressives qui rendaient les conditions de vie de plus en plus dures (travail salarié, allongement des heures, etc.), ce qui généra des réflexions sur d’autres modes de vie, plus authentiques.

En 1903, le sociologue hygiéniste Heinrich Pudor invente le terme allemand «Nacktkultur», que l’on pourrait traduire par culture du nu, afin de lutter contre la confusion entre nudité et sexualité. Les concepts décrits par Pudor ont vite trouvé preneur. Cette culture du nu séduit par son aspect transgressif, surtout en Allemagne, jusqu’à l’arrivée au pouvoir de Hitler, qui interdit toute pratique de ce genre.

En France, le naturisme est né entre la fin du 19e et le début du 20e siècle grâce à la plume du géographe Elisée Reclus, qui y voyait une forme de revitalisation physique, un rapport au corps complètement différent de l’hypocrisie et des tabous affichés à l’époque par une société pudibonde et moralisatrice.

Cependant ce ne fut que dans les années 1950 que le couple Lecocq bouscula le puritanisme ambiant en ouvrant le premier camping naturiste de France : le Centre HélioMarin de Montalivet. Depuis, la Fédération Naturiste Française et la Fédération Naturiste Internationale sont nées, et de nombreux espaces permettant la pratique du naturismeont vu le jour dans l’Hexagone. La France s’est par ailleurs positionnée en première destination naturiste mondiale.

Le concept aujourd’hui en France

Selon la Fédération naturiste internationale, le naturisme est «un mode de vie en harmonie avec la nature, caractérisé par la pratique de la nudité en commun, qui a pour but de favoriser le respect de soi-même, le respect des autres et celui de l’environnement».

Le concept de naturisme et sa pratique ont joué un rôle clé dans notre rapport au corps nu et à l’évolution des mœurs et coutumes. Néanmoins, notre société maintient une perception limitée du naturisme, qu’elle voit, au mieux, comme un loisir de vacanciers essentiellement, mais ignore presque tout de son histoire et connaît très peu ses valeurs: la séparation de la nudité et de la sexualité (qui pour les naturistes doit rester du domaine de l’intimité), le respect de soi et d’autrui et le respect de l’environnement sont des principes parfois totalement ignorés par les non initiés. Ainsi, la différence entre le naturisme et le nudisme est que ce dernier n’est qu’une des composantes du naturisme, auquel s’ajoutent la dimension sociale, le respect d’autrui, ainsi que des valeurs de tolérance et de convivialité qui permettent aux personnes complexées de se réconcilier avec leur corps et de mieux supporter le regard de l’autre. L’éthique naturiste intègre aussi une connotation écologique marquée, qui préconise le respect de l’environnement et la nudité comme véhicule de communion avec la nature environnante.

Le naturisme reste cantonné aux espaces prévus à cet effet, n’étant toujours pas reconnu comme une pratique publique légale en France. Les aficionados de ce mode de vie doivent donc se rabattre sur les villages naturistes, les plages nudistes, et les centres naturistes. Parmi les activités proposées, on citera la pratique de sports en nudité, le bronzage et la baignade nue, ou encore la randonue, qui ponctuent généralement les vacances naturistes au sein des centres spécialement dédiés.