Ils sont plus de 600 000 Français à le pratiquer, et quelque 2 millions d’étrangers foulent annuellement le sol de l’Hexagone pour s’adonner aux plaisirs d’un naturisme partagé. Pour les accueillir, la France compte près de 400 espaces dédiés au naturisme (retrouvez les hauts lieux naturistes), dont 83 centres naturistes, 30 campings associatifs, 25 gîtes, 116 plages du littoral et même deux ports naturistes (Cap d’Agde et Port Leucate). Ceci dit, hormis les plages naturistes, l’espace qui a gagné le plus d’adeptes pour sa pratique du naturisme en liberté est indubitablement le camping. Décryptage

La FFN et la licence naturiste

Le 19 février 1950, Albert Lecocq fondait la Fédération française de Naturisme (FFN) et fixait les concepts du naturisme avec l’unité comme principe fondamental. De ce fait, tous les clubs et campings se regrouperaient au sein d’une seule fédération. Ainsi, depuis sa création, la FFN fédère le mouvement naturiste en France et regroupe aujourd’hui 154 associations et 155 centres de vacances répartis (inégalement) sur tout le territoire français. Dans ce contexte, la Fédération française de naturisme joue un rôle important dans la politique touristique naturiste nationale et organise, développe et veille aux activités naturistes en France. Pour cela, elle soutient les associations, les régions et les hébergements touristiques dans leur politique de communication  et prend en charge la promotion et la défense du mouvement naturiste en favorisant la diffusion des idées du mouvement dans les médias nationaux.

Ainsi, tous les campings naturistes français adhèrent à la FFN et chaque centre mène sa politique en adéquation avec la charte commune du naturisme. De ce fait, dans les campings naturistes, le port des vêtements est toléré dans certaines circonstances (conditions climatiques particulières ou pratique de certaines activités sportives) mais la nudité est généralement  mise en pratique lorsque la température le permet et obligatoirement à proximité des piscines et des lieux de baignade, le mieux étant encore de consulter préalablement chaque camping pour connaître sa politique quant à la nudité.

Les règles de conduite et la charte naturiste

Le respect des autres, mais aussi de la nature, est la première des conduites à adopter. Il ne faut pas oublier l’esprit naturiste du camping où l’on séjourne et de ce fait, dès que le temps le permet, il faut abandonner ses vêtements pour s’intégrer pleinement dans l’esprit de l’endroit, et aussi prendre part aux activités éventuelles (sport, baignades, promenades, activités manuelles, etc.) dans le plus simple appareil. Ensuite, il s’agira de bien se protéger, car le corps nu est exposé au soleil, aux piqûres d’insectes et même à certains petits accidents. Finalement, il faudra aussi tenir compte de toutes les règles de savoir-vivre traditionnelles d’un camping : éviter les activités bruyantes le soir, gérer ses déchets de manière écologique (le naturisme est le seul mouvement à associer l’intégration de l’homme à la nature et à la sauvegarde de celle-ci), prendre soin du camping et de l’environnement, favoriser un tourisme équitable, prendre une serviette pour la plage et la piscine pour se poser, entraide, etc. Les hommes seuls sont parfois refusés dans les clubs, d’autres exigeant qu’ils soient affiliés à la fédération car la charte naturiste ne tolère en aucun cas dans les campings des attitudes de voyeurisme ou d’exhibitionnisme susceptibles de choquer les plus petits….ou les plus grands.

A l’arrivée au camping, les clients doivent signer l’engagement de respect de l’attitude naturiste. Des panneaux signalétiques sont disposés pour rappeler l’esprit naturiste du camping et inciter les clients à respecter et à faire respecter ses valeurs. Il n’est pas rare de croiser des « ambassadeurs de l’éthique » chargés d’aller à la rencontre des vacanciers ne respectant pas la charte. Pour ce faire, l’accès à certaines activités est réservé uniquement aux campeurs évoluant nus. Un Mini Club nu accueillera les tout petits pour les sensibiliser à cet art de vivre.

En conclusion, si l’idée du camping naturiste est de faire rayonner le naturisme et de transmettre ses valeurs au plus grand nombre, l’objectif final n’est autre que de permettre aux campeurs de vivre des vacances naturistes à leur façon, en toute liberté et sans avoir à redouter le regard d’autrui.